Marbrerie funéraire à Magenta

À savoir : nous ne pouvons pas vendre ou choisir votre place au cimetière, c’est à vous de faire la démarche auprès de votre commune.

Quelle est la différence entre un caveau ou une fosse ?

Fosse

Inhumation en fosse

Lorsqu’on parle d’inhumation en fosse, cela signifie que le cercueil sera placé à même la terre.

Caveau

Inhumation en caveau

Lorsqu’on parle d’inhumation en caveau, ça veut dire que l’intérieur de la concession a été construit en béton, dans lequel il y a aura plusieurs cases (nombre de places) qui seront séparées par des dalles pour chaque personne inhumée.

Qu’est ce qu’un carré des indigents (ou fosse commune) ?

Le carré des indigents est une partie du terrain d’un cimetière réservé aux personnes sans ressources financières pour s’offrir une sépulture et des obsèques.
C’est la commune qui prend en charge ce type d’obsèques.
Ce sont des sépultures simples tout à fait respectables et dignes pour le défunt et sa famille. Par contre, ces sépultures restent individuelles, ne possèdent pas de monument, et ont une durée de 5 ans.

Quelle est la différence entre un cavurne et un columbarium ?

De nos jours pour le devenir d’une urne, vous avez plus de choix qu’il y a encore quelques décennies. Maintenant vous avez des lieux spécifiques par rapport au gabarit d’une urne.

À savoir : une urne peut être aussi bien inhumée dans une fosse ou un caveau.

Cavurne

Mise en cavurne

Un cavurne c’est le même principe qu’un caveau « traditionnel » sauf que la taille est beaucoup plus petite de façon à ne pouvoir y mettre que des urnes.

Columbarium

Mise en columbarium

Un columbarium est un mobilier funéraire constitué de plusieurs cases spécifiques pour n’y placer que des urnes, à la différence d’un cavurne, l’urne sera placée hors du sol et fermée par une plaque en granit qui permet de graver le nom de la défunte personne, fournie par la commune ou par un marbrier, tout dépend du cimetière.

À savoir : désormais sur un cavurne, vous pouvez placer un monument qu’on appelle monument cinéraire, la taille est donc plus réduite qu’un monument « traditionnel » mais cela vous permet d’y graver les noms des personnes décédées et d’y déposer des plaques ou des fleurs.

Dispersion des cendres

Aussi il peut y avoir la dispersion des cendres si vous ne souhaitez par inhumer l’urne dans une des sépultures citées ci-dessus.

La dispersion des cendres peut se faire dans un espace aménagé à cet effet : soit dans un jardin des souvenirs qui est en fait un lieu spécialement prévu à cet effet dans un cimetière, ou dans un site cinéraire.
Vous pouvez les disperser en pleine nature, sauf sur les voies publiques.

À savoir : en cas de dispersion des cendres en pleine nature, la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles doit obligatoirement en faire la déclaration à la mairie de la commune du lieu de naissance du défunt.
L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres sont inscrits sur un registre créé à cet effet.

Voir ART.L.2223-18-2 ART.L.2223-18-3 et ART.L.2223-18-4 .

Par contre depuis 2008 la loi interdit de garder une urne au domicile d’un particulier quel qu’il soit.

Si vous hésitez pour la destination des cendres, le crématorium ou les pompes funèbres qui se sont occupés des obsèques peuvent garder l’urne dans un certain délai en attendant votre décision.

Notre conseil :  Pensez à bien réfléchir avant de choisir cette option, une fois les cendres dispersées, il n’est plus possible de faire marche arrière, et après coup on peut regretter le fait de ne pas avoir un lieu de recueillement.